Login Accedi ^
Italiano
Registrati
Registrati su Weekeep! Trova i tuoi amici di Facebook, organizza i tuoi viaggi e visita oltre 1.000.000 eventi in tutto il mondo!
Accedi con Facebook
Accedi con Google+
Facebook Google+
X
RISULTATI
MAPPA
DETTAGLIO
$mapTile_Titolo
$mapTile_Immagine
$mapTile_Indirizzo
$mapTile_LastMinute
$mapTile_Durata
Località
Dormire
Mangiare
Offerte Speciali
Eventi
Mostra tutte le 7 categorieMostra meno categorie
Mostra tutte le 11 LOCALITAMostra meno località
Mostra tutte le 23 sistemazioniMostra meno sistemazioni
PREZZO : da € a
OSPITI :
CAMERE :
STELLE : da a
Mostra tutte le 13 categorieMostra meno categorie
Mostra tutte le 13 categorieMostra meno categorie

ANGELUS NOVISSIMUS - Mise en scène Alain Béhar

Théâtre la Vignette - Université Paul-Valéry Montpellier, Francia
Google+

Pour autant qu ’il y ait un enjeu technique conséquent, il ne s’agit pas ici de prouesses mais d’usage et des usagés. De solitude et de communauté de solitaires. Ici ce sont tous des anges. Séparés, réunis. Alain Béhar

Dans la continuité de ses travaux précédents – Mô, Até – Alain Béhar se met à l’écoute des communautés virtuelles. En compagnie du “sociologue de l’imaginaire” Vincenzo Susca, il s’interroge sur les mutations qui affectent les individus dans un contexte de révolution technique sans précédent. À partir d’une méditation sur l’Angelus Novus – ce fameux tableau de Paul Klee, brillamment commenté par Walter Benjamin – nous sommes immergés sur le mode de la télé-présence dans une “histoire d’anges”. Soit des “avatars”, des “profils”, des personnages solitaires, mais toujours interconnectés. Un seul et même spectacle s’offre à notre regard selon trois points de vue simultanés, inscrits dans des lieux plus ou moins distants. Reliées entre elles par internet, les trois scènes accueillent chacune un seul acteur entouré, à l’image, par de nombreux “amis”. Or, dans cet univers virtuel, tous les hommes sont devenus des anges. Comme dans la peinture de Paul Klee, ils représentent des figures liées au destin de la collectivité. Au premier acte, l’ange du passé bataille contre les Lumières sans pouvoir se tourner vers le futur. Au deuxième, l’ange du futur est un reporter omniscient qui marque la fin de la mémoire. Enfin, au troisième et dernier acte, un ange tombe dans le présent grâce à l’entrée soudaine d’un autre véritable. En travaillant la tension qu’exacerbent les nouveaux médias entre solitude et communauté, Angelus novissimus nous questionne ainsi sur ce qui fait, plutôt que sur ce qui fonde, notre expérience de la réalité.


-------------------------------------------------------------------------

× Texte : Alain Béhar et Vincenzo Susca
× Concept ion hypermédia, architecture du réseau et vidéo des vrais gens : Quentin Destieu, Sylvain Hugu et et Yvan Chabanaud pour M2F
× Dessin et graphismes des lieux virtuels et personnages “animés” : Karin Andersen, Benoit Delbrouck
× Lumière : Marie Christine Soma
× Avec : en cours (6 interprètes)

× Production : Cie Quasi (Languedoc-Roussillon, France)
× Partenariat : M2F Aix-en-Provence, Le Bois de l’Aune, Marseille Provence 2013 Capitale Européenne de la Culture, Le Théâtre du Périscope à Nîmes, La Chartreuse de Villeneuve-les-Avignon, Le Théâtre dans les Vignes de Cornèze, Le LAC de Sigean, Sortie Ouest à Béziers, le TMT à Marjevols, les Scènes Croisées de Lozère, Le Théâtre de l’Échangeur à Bagnolet, le Studio Théâtre de Vitry (en cours) La compagnie Quasi est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication – Direction Régionale des Affaires Culturelles Languedoc-Roussillon, subventionnée par la Région Languedoc-Roussillon et le département de l’Aude

-------------------------------------------------
Ce spectacle est programmé dans le cadre de la Réunion plénière de printemps de l’IETM co-organisée par Réseau en scène Languedoc-Roussillon et la Région Languedoc-Roussillon et soutenue par l’Onda et l’Institut Français

Veniteci a trovare
dal 15 al 16 aprile 2014

Che Tempo fa

Recensioni

Caricamento...
Caricamento...
In questa zona i nostri Partner offrono: