Login Accedi ^
Italiano
Registrati
Registrati su Weekeep! Trova i tuoi amici di Facebook, organizza i tuoi viaggi e visita oltre 1.000.000 eventi in tutto il mondo!
Accedi con Facebook
Accedi con Google+
Facebook Google+
X
RISULTATI
MAPPA
DETTAGLIO
$mapTile_Titolo
$mapTile_Immagine
$mapTile_Indirizzo
$mapTile_LastMinute
$mapTile_Durata
Località
Dormire
Mangiare
Offerte Speciali
Eventi
Mostra tutte le 7 categorieMostra meno categorie
Mostra tutte le 11 LOCALITAMostra meno località
Mostra tutte le 23 sistemazioniMostra meno sistemazioni
PREZZO : da € a
OSPITI :
CAMERE :
STELLE : da a
Mostra tutte le 13 categorieMostra meno categorie
Mostra tutte le 13 categorieMostra meno categorie

Emmanuel Moire en Concert

Théâtre de La Mer Sète, Francia
Google+

Dans le cadre de sa tournée "Le Chemin", Emmanuel Moire a choisi de s’arrêter à Sète le Jeudi 10 Juillet 2014 pour présenter son spectacle dans le cadre enchanteur du Théâtre de la Mer.

Une soirée magique qui s’annonce d'ores et déjà comme un temps fort de la saison 2014 autour du Bassin de Thau;ainsi que dans le cadre de la tournée d'Emmanuel Moire.

Tarif unique 39 € disponibles à l'Office du tourisme de Sète et dans les point de vente habituels.

La production D2P reversera une partie de la recette de la soirée à l'Association Sétoise " Astrid MRCPI ", association qui soutient les familles des enfants atteints de Maladies Rares Cardio-Pulmonaires Infantiles.


Biographie Emmanuel Moire

« Je peux seulement te dire / Qu’il m‘a fallu la peur / Pour être rassuré / Que j’ai connu la douleur / Avant d’être consolé / Qu’il m’a fallu les pleurs / Pour ne plus rien cacher… »
Dans « Beau malheur », le premier extrait de son nouvel album, Emmanuel Moire annonce la couleur : si ces dernières années ont été difficiles, une nouvelle vie a commencé. Un nouveau souffle, l’énergie retrouvée.
C’est de cela dont nous parle justement le bien nommé « Le Chemin » : des douleurs du passé et du bonheur enfin revenu. Le tout en douze titres (quinze pour l’édition limitée), et trois étapes traçant nettement la route.
Tout commence dans l’émotion de « La vie ailleurs » qui dresse le bilan symphonique, mitigé mais plein d‘espoir, des années passées. A mi-temps, « Ici ailleurs » marque le passage vers les moments heureux. Enfin, « La Vie ici » conclut l’opus en affichant clairement le renouveau. Comme une parenthèse qui se referme, une boucle qui… se boucle ! « Je n’aurais pas pu faire un autre album, confie le chanteur. Il devait s’appeler comme ça, être fait de ces chansons, s’articuler de cette façon. Il m’était absolument nécessaire. Pour mettre un point final aux années douloureuses. Pour passer à autre chose ».

Depuis qu‘on l’a découvert il y a neuf ans en magnifique Roi Soleil dans la comédie musicale du même nom, Emmanuel Moire aura décidément tout connu, de l’ivresse des sommets jusqu’à ces profondeurs qui composent hélas une vie. Un premier album sorti en 2006, (« Là où je pars »), la disparition brutale de son frère jumeau à qui il consacre le titre « Sois tranquille » sur son deuxième opus (« L’Equilibre ») en 2009. Puis un long, un très long tunnel… Des coups durs en rafale. Des déceptions. « A cette époque, tout est devenu compliqué. Rien ne fonctionnait comme je l’aurais voulu. Bien sûr, ça n’a pas été évident ; la vie s’est chargée de me faire comprendre que mieux valait passer à autre chose plutôt que de m’acharner ! ».

Heureusement, cette vie-là réserve aussi de jolies surprises. En 2011, Emmanuel Moire – alors en pleine remise en question – est invité à rejoindre le musical « Cabaret », de retour au Théâtre Marigny, puis en tournée dans toute France. Il y reprend le rôle principal, celui du mythique Emcee, le maître de cérémonie du sulfureux Kit Kat Club. « Le rôle n’était pas facile à endosser : il fallait lâcher beaucoup de choses, et trouver comment apporter ma patte sans jamais coller aux précédents Emcee. J’ai beaucoup bossé, et je me suis prouvé que je pouvais y arriver. Cela m’a fait un bien fou : peu à peu, j’ai retrouvé la confiance que j’avais perdue! « Cabaret » a été une expérience formidable. Et très enrichissante. »

C’est sûr, le soleil s’est enfin levé ! Les événements qui suivent vont vite le confirmer… Car c’est là que survient l’aventure « Danse avec les Stars ». Plus encore que sa victoire, Emmanuel se souviendra longtemps de sa rencontre artistique avec la danseuse Fauve Hautot. Et surtout de cet instant bouleversant quand – au deuxième prime – ils dansent ensemble sur « Sois tranquille ». « Participer à cette émission m’a reconnecté avec moi-même. J’ai eu l’impression de revivre, d’exister à nouveau aux yeux du métier. Et puis, se savoir choisi par le public, ça n’a pas de prix !… Quant à ce qui s’est passé autour de « Sois tranquille »… Je ne pensais pas pouvoir vivre un moment aussi fort ! Que cela se soit passé précisément sur cette chanson me bouleverse encore. Symboliquement c’était très fort ! Cette sale période se refermait enfin… Pour moi, il y a clairement eu un avant et un après « Danse avec les Stars » ! »

Trophée en poche, Emmanuel retrouve pleinement confiance. Plus rien ne l’empêche désormais de retrouver le chemin des studios. A nouvelle vie nouvelle équipe. Seul le complice de toujours, le parolier Yann Guillon, demeure à ses côtés : il signe l’ensemble des textes du « Chemin » tandis qu’Emmanuel en compose les musiques (il co-signe aussi les paroles de « Je ne sais rien » et « Le Jour »). « Vous ne serez pas surpris de savoir que les chansons les plus sombres ont été faites dans les moments difficiles. Des titres comme « La Vie ailleurs », « La Blessure », « Beau malheur », je n’aurais pas pu les faire aujourd’hui : je ne suis plus du tout dans cet état d’esprit. Les plus lumineuses, en revanche, l’ont été après « Danse avec les stars ». J’aurais été incapable de les écrire avant ! Au final, cela donne un album dense, certes. Mais il raconte beaucoup de mon cheminement. »

Mais si « Le Chemin » dit en effet énormément de la sinueuse route empruntée par Emmanuel Moire ces quatre dernières années, au final c’est d’amour avant tout dont nous parle cet album intimiste et infiniment délicat. De l’amour filial (« Vous deux », « Quatre vies »). De l’amour tout court (« Ne s’aimer que la nuit », « Venir voir », « Suffit mon amour »…). De l’estime de soi, aussi (« Mon possible », « Je ne sais rien », « La vie ici »…). « L’amour est dans toutes mes chansons, c’est vrai. C’est par lui que tout redémarre. En réapprenant à aimer, et à s’aimer soi-même, on entame sa reconstruction. Cela passe d’abord par là. Je le sais, c’est ce que j’ai vécu! »

« Le Chemin » marque donc l’éclatant renouveau d’un grand artiste qu’on retrouve là au sommet de son talent. Un vrai beau retour, fait de chansons bouleversantes ou plus enjouées selon les cas, mais toutes empruntes d’une même grande émotion, vraie et généreuse, sans tricherie, sans effets inutiles. « Enfin de retour, l’étincelle » chante Emmanuel Moire aux derniers instants de « La Vie ailleurs ». On ne saurait mieux dire…

Veniteci a trovare
il 10 luglio 2014

Che Tempo fa

Recensioni

Caricamento...
Caricamento...
In questa zona i nostri Partner offrono: