Login Accedi ^
Italiano
Registrati
Registrati su Weekeep! Trova i tuoi amici di Facebook, organizza i tuoi viaggi e visita oltre 1.000.000 eventi in tutto il mondo!
Accedi con Facebook
Accedi con Google+
Facebook Google+
X
RISULTATI
MAPPA
DETTAGLIO
$mapTile_Titolo
$mapTile_Immagine
$mapTile_Indirizzo
$mapTile_LastMinute
$mapTile_Durata
Località
Dormire
Mangiare
Offerte Speciali
Eventi
Mostra tutte le 7 categorieMostra meno categorie
Mostra tutte le 11 LOCALITAMostra meno località
Mostra tutte le 23 sistemazioniMostra meno sistemazioni
PREZZO : da € a
OSPITI :
CAMERE :
STELLE : da a
Mostra tutte le 13 categorieMostra meno categorie
Mostra tutte le 13 categorieMostra meno categorie

Qui ne dit mot, Une exposition de Djan Silveberg

La galerie des pentes 35 rue René Leynaud , Lione, Francia
Google+

Nous sommes heureux de vous inviter au vernissage de l'exposition "Qui ne dit mot" de Djan silveberg le jeudi 22 mai à partir de 18h30.
Ce sera aussi l'occasion de nous réjouir ensemble car nous fêterons le premier anniversaire de La Galerie des Pentes !

Les « Projections Mentales »

Dans sa nouvelle exposition à la Galerie des Pentes, Djan Silveberg nous présente notamment ce qu'il appelle les « Projections Mentales », un travail sur le signe qui cristallise plusieurs aspects de ses recherches plastiques. Celles-ci s'inscrivent autour d'une réflexion sur les mécanismes visuels et les automatismes de la pensée issus de l'environnement dans lequel nous vivons et de l'accélération constatée de nombreux éléments endogènes de la société contemporaine.
Le principe en est que toute réflexion trouve sa matérialisation à travers une projection mentale inconsciente résultante d'un état d'être et d'un mode de pensée hérités d'un apprentissage plus ou moins formaté : éducation, culture, langage, relations sociales, etc.
Dans les phrases-clés qu'il utilise (proverbes, dictons, morales de fables, etc.), mais auxquelles il retire le dernier mot, la forme et le sens prennent leur substance du schéma de lecture que l'on peut faire des signes qui les composent et de l'inachèvement que l'on constate : résurgence induite par notre cerveau et nos sens, réflexe visuel qui vient naturellement compléter un manque que l'on identifie comme tel, mais également prise de conscience que l'assertion en soi peut revêtir une autre signification que celle vers laquelle notre inconscient souhaite nous pousser. La phrase est-elle finie ? Est-ce le début d'un effacement de ce qui fait notre cadre mental, notre référent ? L'inéluctable disparition d'une forme de culture par l'avènement de l'ère du numérique et du brouillage résultant d'une probable overdose d'information ?

Veniteci a trovare
dal 22 maggio al 28 giugno 2014

Che Tempo fa

Recensioni

Caricamento...
Caricamento...
In questa zona i nostri Partner offrono: