Login Accedi ^
Italiano
Registrati
Registrati su Weekeep! Trova i tuoi amici di Facebook, organizza i tuoi viaggi e visita oltre 1.000.000 eventi in tutto il mondo!
Accedi con Facebook
Accedi con Google+
Facebook Google+
X
RISULTATI
MAPPA
DETTAGLIO
$mapTile_Titolo
$mapTile_Immagine
$mapTile_Indirizzo
$mapTile_LastMinute
$mapTile_Durata
Località
Dormire
Mangiare
Offerte Speciali
Eventi
Mostra tutte le 7 categorieMostra meno categorie
Mostra tutte le 11 LOCALITAMostra meno località
Mostra tutte le 23 sistemazioniMostra meno sistemazioni
PREZZO : da € a
OSPITI :
CAMERE :
STELLE : da a
Mostra tutte le 13 categorieMostra meno categorie
Mostra tutte le 13 categorieMostra meno categorie

Colloque sur Les Arts Immersifs

Aquarium Musée Nancy, Francia
Google+

La présence du corps dans l’œuvre ne doit pas être confondue avec les effets de cette présence (Feral, éd., 2012) dans le corps lui-même. Si les arts numériques ont été les premiers à fondre le participant dans le dispositif par l’interaction avec des interfaces, les arts immersifs (Bernas ; Bouko eds., 2012) accomplissent un engagement corporel supplémentaire : l’immersion sollicite la profondeur du corps en l’activant par empathie, extase et vertige (Andrieu, 2014), parfois malgré la conscience et la volonté, tandis que l’art numérique maintient l’interface physique comme le moyen spatial de faire produire l’œuvre par le corps de l’artiste ou du spectateur.

Les arts numériques restent un art du corps conscient qui joue de l’image par l’interface du corps physique avec des avatars qui le déplacent dans le réseau. Ils ne présentent pas d’intérêt pour l’expérience corporelle que s’ils peuvent, comme dans nombre de dispositifs, toucher l’inconnu du sujet, spect-acteur et artiste, comme les images interactives des jeux vidéo (Perény, 2013).

Les arts immersifs apparaissent dès lors comme des dispositifs expérientiels (Boellstorff, 2013) où le rapport frontal entre l’œuvre et le spectateur est exclus, impliquant d’avantage un positionnement central de l’individu dans le dispositif. Ce dernier passe donc de spectateur passif à un participant actif, ou plus spécifiquement un immersant éprouvant le sentiment de présence de l’avatar (Depraz, 2012)
L’art de s’immerger (Andrieu éd., 2014) implique un passage de l’immersion jusqu’à l’incorporation (Calleja, 2011) : le corps est modifié de l’intérieur moins dans une mutation que dans un mouvement du vivant dans notre corps.

A travers 4 axes, nous nous attachons à décrire ce qui émerge des corps immergés à travers des dispositifs volontaires mais aussi grâce à des émersions involontaires dans le corps de sensations, d’impressions, d’affects et d’images.

Veniteci a trovare
il 25 giugno 2014

Che Tempo fa

Recensioni

Caricamento...
Caricamento...
In questa zona i nostri Partner offrono: